DEFICIT EN LACTASE?

Comment diagnostiquer un déficit en lactase?

Le test de tolérance du lactose (alternatives une et deux) est en général pratiqué par les spécialistes en médecine interne et les gastro-entérologues. Son coût est couvert pas les caisses de maladie. Le sujet à jeun boit une quantité déterminée de lactose dilué dans de l’eau (25 - 50g), puis, dans des intervalles réguliers, on procède soit à une prise de sang soit à un échantillonnage de l’haleine (test de H2 expiré).

Etant donné que chez les personnes présentant un déficit en lactase, le lactose n’est pas, ou du moins n’est que partiellement décomposé en glucose et en galactose, le glucose ne peut pas être absorbé par l’intestin grêle et passer dans le sang. Pour cette raison, l’ingestion d’un aliment test n’entraîne pas ou peu d’augmentation de la glycémie (taux de glucose dans le sang) chez le sujet présentant un déficit en lactase, mais elle cause une augmentation de la glycémie plus forte chez un sujet non déficitaire en lactase. Ainsi, l’évolution du taux de glucose dans le sang permet de diagnostiquer un déficit en lactase.

Si le lactose, qui ne peut être absorbé, est acheminé dans les parties terminales de l’intestin, il est transformé en gaz, entre autres en hydrogène (H2), sous l’action des bactéries présentes dans le côlon. L’hydrogène est résorbé par la paroi intestinale et arrive, via le sang, dans les poumons d’où il sera exhalé. La teneur en hydrogène du souffle permet ainsi de déterminer si, en raison d’un déficit en lactase, du lactose non décomposé par l’intestin grêle a atteint le côlon. Si le patient présente un déficit en lactase, le taux d’hydrogène du souffle augmente après ingestion de l’aliment test, tandis qu’il n’augmente pas si le patient n’en présente pas.

Le test génétique représente une nouvelle méthode de test. En Suisse, ce test est remboursé par la caisse de maladie si prescrit par un médecin. Le médecin doit tout simplement faire un prélèvement de la muqueuse de la bouche ou une prise de sang et les faire analyser par un laboratoire spécialisé. Les personnes intéressées par ce test génétique peuvent s’informer auprès du laboratoire medica (www.medica-labor.ch, Tél.: 044-2699999). Si vous souhaitez faire faire le test génétique à vos propres frais sans passer par un médecin ou un laboratoire, vous pouvez vous adresser par exemple en Allemagne au laboratoire JenaGen GmbH (www.jenagen.de, Tél.: 0049-3641-6285260). Le coût s’élève à env. 70 euros (env. 110,- CHF). En général, le kit de prélèvement comprend un long coton tige et un petit tube de transport. Le kit de prélèvement et les explications pour l’auto-prélèvement peuvent être envoyés sur demande, gratuitement, par la poste. Le test génétique peut uniquement déterminer si le sujet a développé au cours de sa vie un déficit en lactase ou en développera un pour des raisons génétiques. Donc, le sujet peut soit déjà présenter un déficit soit en présenter un ultérieurement. Ainsi, une réponse positive au test n’indique pas forcément si le sujet présente déjà un déficit en lactase et par conséquent une intolérance au lactose. Seul le test de tolérance au lactose décrit ci-dessus (alternatives une et deux) permet de le détecter.

« Retour aux Informations sur Lactrase® et l’intolérance au lactose


2017 Société Pro Natura Gesellschaft für gesunde Ernährung mbH | Mentions légales